Deux gouttes de Garonne

 

Signes.jpg

 

Ce livre est l’histoire d’un décalage. Décalage entre ma rencontre avec Bordeaux, une ville que je ne connaissais pas, et l’image que mon environnement m’en donnait. J’ai une extrême sensibilité aux lieux. J’ai conçu pour Toulouse une passion exclusive, très liée à l’identité fantasmée que j’y cherchais. Après un intermède de huit ans à Paris, j’ai eu la sensation en arrivant à Bordeaux de retrouver d’une autre façon tout ce que j’aimais de Toulouse. Devant les réactions dubitatives que j’ai rencontrées et le trait un peu forcé sur une rivalité dont personne ne connaissait au juste la cause, je me suis dit qu’il y avait là une contradiction qui cachait quelque chose. Contre ? Oui, mais tout contre. Peut-être la boutade de Sacha Guitry sur sa relation aux femmes allait-elle ici trouver dans la relation de ces villes une nouvelle illustration. Deux villes qui, dans la géographie comme dans l'histoire, n'ont jamais pu se passer l'une de l'autre.